Vendredi 09 mars, Humeur du jour…

Publié le par Obiezian

Salut à tous...

 

Parfois, l’on dit que le sage est celui qui écoute, et que le sot est celui qui jacasse.

Mais comment dans ce cas là, faire passer le savoir et partager les connaissances ?

 

Les singes du bonheur, emblème de toute une sagesse sud-asiatique, représente trois petits singes chacun détenant une facette du bonheur :

 

 

 

Le bonheur c’est :

Ne rien voir, mais regarder ;

Ne rien entendre, mais écouter ;

Ne rien dire, mais parler…

 

Plus qu’un adage une vraie philosophie.

 

Les échecs ne sont rien en regard de ce qu’ils apportent pour les réussites à venir. Facile à dire, sauf pour celui qui vient d’essuyer un échec, cuisant ou pas. C’est un peu ce que je pensais, quand laissant vagabonder mes petits doigts boudinés sur le clavier et mes yeux cernés sur le net, je suis tombé sur un site consacré à Lao Tseu…

Mythe, légende, réalité, toujours est-il qu’il est de bon ton, dans les réunions mondaines de citer telle ou telle de ces Pensées, quitte à ne citer en fait qu’une maxime populaire, dont la logique suffit à son existence.

 

Laissez moi étayer ces dires :

Selon les croyances en vigueur, ce cher Lao (oui maintenant lui et moi, nous sommes intimes, il m’a tellement fait passer pour érudit aux yeux de mes interlocuteurs…) aurait énoncé, comme frappées du coin du bon sens, les phrases suivantes…

 

  • Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble.
  •  

  • Donne un poisson à un homme, tu le nourris pour un jour. Apprends lui à pêcher, il se nourrira toute sa vie.

     

Une constante dans ces quelques mots, une volonté évidente d’être positif, constructif…

Pour citer un autre grand penseur :

 

Unions nous, ce n’est qu’ensemble que nous seront plusieurs…(Bruno Salomone in Mickael d’amour)

 

Alors quoi, faut-il susurrer quelques idées mielleuses et pleines de bon sens pour être un penseur ?

Non, car Lao, aurait également dit :

  • Si quelqu'un t'a offensé, ne cherche pas à te venger. Assieds-toi au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre.

     

Encore une fois, la patience, élevée au grade de vertu, sert l’homme sage même si son ultime dessein est la vengeance.

 

C’est vrai, ce billet d’humeur diffère des précédents, moins de blagues, plus sérieux. Mais comme il est dit dans la dernière phrase de l’humeur du 08 mars, je me fais vieux…

 

Pour ma part, la philosophie que j'applique est au juste milieu des Pensées de Lao Tseu et du spectacle de Bruno Salomone, comme si ma femme idéale se situait entre Mimi Mathy et Eva Herzigova. En brune...ou rousse, accessoirement légèrement teintée d'une apparence asiatique... En fait, j'avoue, mon idéal, c'est Zhang Ziyi, mais ne lui dites pas, je tiens trop à ma tranquillité...

 

Bonne journée à vous...

Publié dans Humeur du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article