Femmes, vote et histoire...

Publié le par Obiezian

1893     : Nouvelle Zélande
1902     : Australie
1906     : Finlande
1913     : Norvège
1918     : Canada, Royaume Uni, Union Soviétique, Tchécoslovaquie, Pologne
1919     : Etats-Unis, Belgique (que pour les élections communales), Pays-bas, Luxembourg, Allemagne
1931     : Espagne, Brésil
1944    : France
1945    : Italie
1962    : Monaco
1971    : Suisse
1984    : Lichtenstein
2003    : Afghanistan
2005    : Koweït
2006    : Emirats Arabes Unis
 
Ce sont les dates auxquelles ont été accordé le droit de vote aux Femmes dans différents pays du monde. A noter que certains états américains l’avaient fait bien avant : le Colorado en 1893, l’Utah et l’Idaho en 1896.
Les champions du monde toutes catégories sont : les Iles Pitcairn en 1838 et l’Ile de Man en 1866.
 
Pourquoi ce petit rappel ?
Je viens de tomber par hasard sur un téléfilm américain, « Une volonté de fer » qui raconte l’histoire de la bataille des femmes pour obtenir ce droit (inaliénable ?) de participer à la vie politique de leur Etat, et j’ai été touché par la chanson « Can the circle be broken ? » que les femmes emprisonnées entonnent en signe de protestation. Alors pour me coucher moins idiot lors de ma sieste post-déjeuner, j’ai fait une petite recherche… voilà ce que ça donne…
 
Les femmes dans les assemblées parlementaires dans le monde :
Rwanda           : 48,8%
Suède              : 47,3%
Etats-Unis        : 16,3%
France             : 14,55%
Maroc             : 5,95%
 
La première femme élue chef d’un état africain : Ellen Johnson-Sirleaf au Libéria le 8 novembre 2005.
 
Et en France me direz-vous ?
 
1849 : Jeanne Deroin tente de se présenter aux élections législatives : échec
1876 : création du premier groupe suffragiste « Le droit des Femmes »
1934 : Louise Weiss milite pour le droit de vote des femmes.
1944 (21 avril) : droit de vote accordé aux Femmes qui ne sera utilisé qu’un an plus tard pour les législatives.
1970 : Création du MLF…
1989 : Catherine Trautmann devient le premier maire d’une ville de plus de 100 000 habitants (Strasbourg)
1991 : Edith Cresson devient la première femme premier ministre.
 
Olympe de Gouge (1743-1793 sur l’échafaud), auteur de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne était une femme de lettres, qui a œuvré pour le droit des Femmes et contre l’esclavage des noirs. Elle dira peu avant sa mort : « la femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune ».
 
Je ne suis pas pour Ségolène Royal (ni pour Nicolas Sarkozy d’ailleurs…) donc ce n’est pas un message politique.
 
Je voulais juste rappeler certains faits historiques.
 
« Je suis contre les femmes, tout contre… » Sacha Guitry
« Il n’y a pas de femmes frigides. Il n’y a que des mauvaises langues… » Coluche

Publié dans Réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article