Amazing grace, Le repentir du négrier…

Publié le par Obiezian

Qui n’a jamais entendu cette chanson, que ce soit dans un film, dans une église, dans un reportage. LA musique emblématique des esclaves noirs américains, louant la force du Seigneur, pliés sous le joug de leurs « maîtres ».

Cette chanson en plus d’avoir une âme, a une histoire. 

Cette chanson aurait été écrite par un homme, John Newton (1725-1807), déserteur de l’armée écossaise, qui par un concours de circonstances, devient capitaine d’un bateau de négriers. Il sera tour à tour capitaine de ce navire de l’horreur, prêtre, puis l’un des plus grands défenseurs de la cause abolitionniste. 

C’est au cours d’une tempête qui failli faire chavirer son bateau, qu’il rendit grâce au Seigneur et que lui vint cette « Grande délivrance », prémonitoire d’une bataille pour la liberté des hommes. 

La paternité de la mélodie de la chanson est réclamée par les Ecossais, dont certains chants ancestraux s’en rapprochent fortement, pour ma part, je préfère la deuxième théorie, avançant que ce serait un esclave noir qui aurait fredonné cet air avant d’agoniser sous le labeur imposé dans le ventre du navire… 

Toujours est-il que cette chanson est et restera l’hymne mondial de la lutte contre l’esclavagisme, l’apartheid et toutes les formes de racismes… 

De très nombreux artistes l’ont chantée… Ray Charles, Whitney Houston, Aretha Franklin, Louis Armstrong, Elvis Presley, Janice Joplin, Joan Baez… Santana se l’est appropriée à la guitare (à écouter…), mais je donne quand même ma préférence à Leann Rimes dans sa version A Cappella. 

Juste avant sa mort, John Newton dira : " Ma mémoire me quitte, mais il y a deux choses dont je me souviens. C'est que je suis un grand pécheur et que le Christ est un grand sauveur. "

Amazing grace

"Amazing Grace, how sweet the sound,
That saved a wretch like me....
I once was lost but now am found,
Was blind, but now, I see.

T'was Grace that taught...
my heart to fear.
And Grace, my fears relieved.
How precious did that Grace appear...
the hour I first believed.

Through many dangers, toils and snares...
we have already come.
T'was Grace that brought us safe thus far...
and Grace will lead us home.

The Lord has promised good to me...
His word my hope secures.
He will my shield and portion be...
as long as life endures.

When we've been here a thousand years...
bright shining as the sun.
We've no less days to sing God's praise...
then when we've first begun.

"Amazing Grace, how sweet the sound,
That saved a wretch like me....
I once was lost but now am found,
Was blind, but now, I see."

Publié dans Humeur du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article