Le Loup Debout - Nancy COLLINS

Publié le par Obiezian

LE LOUP DEBOUT
Nancy A.COLLINS
 
 
Le-Loup-Debout.jpg
 
 
 
 
 
 
Loup qui marche.
 
Dans la grande série "Je crois à ce que je veux", la lycanthropie, plus communément appelé "Le syndrome du Loup-garou". Je sais, vous me direz que le thème a été maintes fois abordé, avec plus ou moins de réussite, et que ce n'est qu'une œuvre de plus sur le sujet.
 
Soit, mais si j'en parle, c'est pour les raisons suivantes.
 
-         Une approche nouvelle, avec l'adjonction d'un élément déterminant, le milieu indien de la fin du XIX° siècle. Parallèlement à ce périple, l'auteur, très bien documenté dans le domaine, décrit les dernières heures des tribus indiennes de la fin du XIX° siècle et du début du XX° siècle.
-         Le mythe de l'homme-loup, si souvent abordé dans la littérature et au cinéma, est ici dépeint à travers les yeux d'un des leurs, personnage désenchanté et dépassé par la violence de sa condition et par les luttes d'autorité que cela implique.
-         La violence, omniprésente dans le livre, revêt des aspects qui nous parlent, habitants de la Terre, comme une évidence dans les rapports entre les peuples, tels que nous pouvons les vivre à notre époque
-         Enfin, c'est le dernier livre que j'ai lu sur le sujet.
 
 
Synopsis :
 
William Skillet, homme blanc, a été élevé comme un Comanche, tribu qui lui a donné son nom, titre original éponyme du livre : Le loup qui marche (Walking Wolf). Un jour, il se rend compte qu'il est "à part", ni totalement humain, ni totalement animal… Poussé par des pulsions sanguinaires, tiraillé par la peur de ce dont il est capable et par l'envie de découvrir réellement qui il est et d'où il vient, il entamera un périple de plusieurs décennies, qui l'amèneront à l'amour, à la haine, entraîné qu'il sera dans le tourbillon des ambitions, de la colère et de la vengeance.
 
Passées quelques scènes assez dures, le livre met l'accent sur la hiérarchisation au sein de cette caste, brillante mise en parallèle du monde animal (Lycanthropique notamment), du monde des Hommes, ainsi que des rapports que celui qui est différent des autres, entretient avec ses congénères.
 
Je recommande ce livre à ceux qui, désireux de connaître ce thème, veulent une œuvre plus complète et complexe qu'un simple "Hurlements", même si a contrario, la meilleure réalisation à mon goût sur la lycanthropie reste "Wolf", film magnifiquement interprété par Jack Nicholson…
 
J'espère vous avoir donné envie de feuilleter quelques pages de ce bouquin, qui est une bonne approche de ce mythe ancestral.

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article